Retrait du projet de loi EL KHOMRI/HOLLANDE/VALLS – Tous concernés y compris les agents de la Fonction Publique

Dans le cadre de l’appel à la grève interprofessionnelle du 31 mars prochain, SUD INTERIEUR appelle l’ensemble des agents à rejoindre cette nouvelle journée de mobilisation pour exiger le retrait de ce sinistre projet de loi.

LES RECULS DANS LE PRIVE…

Ce projet est une attaque supplémentaire contre le monde salarié privé/public :

– remise en cause de la hiérarchie des normes en donnant la possibilité aux accords d’entreprise de supplante les dispositions d’un accord de branche ou de la loi plus favorables ;

– mise en place d’un barème indicatif de « licenciement » minorant le droit d’indemnité des salariés ;

– prédominance de l’intérêt de l’entreprise en précarisant le salarié ;

– remise en cause du temps de travail légal (35 heures) par des accords d’entreprise.

Cette régression historique nous interpelle en tant que citoyens ayant dans notre entourage familial et proche des personnes qui travaillent dans le privé.

…ANNONCENT CEUX DANS LE PUBLIC

Après cette nouvelle la précarisation des salariés du privé, la seconde étape serait celle des fonctionnaires, qui de par le statut, seraient une nouvelle fois présentés comme des « nantis » dont il conviendrait par conséquent de détruire les « privilèges ».

Rappelez-vous ce qui s’était passé pour les retraites. D’abord le privé en 1993, puis les fonctionnaires en 2003 et ensuite les régimes spéciaux.

Pour voyager dans le temps, pas besoin de DeLorean ou autre machine à remonter dans le temps. Une simple projet de loi suffit !

Pour voyager dans le temps, pas besoin de DeLorean ou autre machine à remonter dans le temps. Une simple projet de loi suffit !


LES OUTILS DEJA EN PLACE

PPCR (Parcours Professionnel des Carrières et des Rémunérations) : protocole passé en force par le 1er Ministre avec l’accord des syndicats minoritaires qui décline un allongement de la carrière, un autofinancement des gains indiciaires en transférant les points de prime dans le traitement, restructurations de services occasionnant de nouvelles affectations souvent non souhaitées, aggravation des inégalités dans les attributions des réductions d’ancienneté avec une nouvelle refonte de l’évaluation qui se tiendrait tous les 3 ans pour 25% des agents seulement, les autres étant donc automatiquement exclus du dispositif

RIFSEEP (régime indemnitaire tenant compte des fonctions, des sujétions, de l’expertise et de l’engagement professionnel) il s’agit de la fusion des primes dans un régime indemnitaire unique mais avec une part variable individuelle qui induit la rémunération “au mérite” dont l’une des conséquences sera la casse du collectif de travail.

Que nous soyons issus des secteurs privé ou public, nous sommes tous dans le même
« bateau ». Ne rentrons pas dans le piège d’une division entretenue par nos gouvernants et médias
réunis mais pourtant totalement imaginaire. C’est par conséquent ensemble que nous devons lutter
contre les régressions sociales à œuvre, donc pour obtenir le retrait de la scélérate loi EL

KHOMRI/HOLLANDE/VALLS.
LE 31 MARS, UN SEUL MOT D’ORDRE : EN GREVE ET DANS LA RUE
TRACT SUD INTERIEUR 31 MARS – LOI TRAVAIL – Version PDF